Devenu lieutenant-colonel dans la Delta force américaine, Pete Blaber nous livre un ouvrage dont le propos n’est pas qu’historique et visant à relater sa vision des opérations dans lesquelles il a été engagé – dans une tradition d’histoire tactique, essentiellement américaine, à présent bien ancrée.

L’auteur va plus loin, en livrant des principes simples, qui semblent certes de bon sens, mais qu’il est toujours utile de rappeler. « Toujours écouter l’homme sur le terrain » ou « découvrir l’art du possible » n’en sont que deux exemples. Bien écrit, l’ouvrage se lit comme un roman qui n’est par ailleurs pas dénué d’humour et dont l’auteur garde à l’esprit le fait que toute expérience opérationnelle est avant tout un vivier de leçons.

Au demeurant, les expériences relatées ne sont pas que de nature opérationnelle, mais aussi de relations avec les industries de défense ou de techniques d’interrogatoire. Au-delà, le lecteur est replongé dans quelques aspects de la carrière opérationnelle de l’auteur, qui s’étend de 1989 à 2003 et qui comprend des phases en Bosnie, de poursuite d’O. Ben Laden et jusqu’en Afghanistan et en Irak.

Mais s’il ne faut pas y chercher de « scoop » historique, Peter Blaber nous plonge dans la difficulté constante de la conduite des opérations, entre friction, poids des hiérarchies et – bien évidemment – adaptation de l’adversaire, non sans réel sens du suspense. In fine, l’ouvrage est tout à fait à recommander et ne manquera certainement pas de faire réfléchir sur les fondamentaux du leadership.